Catalogue gratuit

Marché de la piscine en 2022 : quelles sont les tendances ?

2021 a été une année record pour le marché de la piscine en France. On compte désormais 3.2 millions de piscines privées dans le pays. Et 2022 va apporter encore de belles surprises. À quoi ressemble le marché de la piscine en 2022 ? Découvrons-le ensemble.

 

Quel bilan pour le marché de la piscine en 2021 ?

 

L’amour des Français pour la piscine ne date pas d’aujourd’hui. Il date sûrement de 1968. À l’époque, les résultats des nageurs français aux JO sont tellement mauvais que le pays décide d’investir dans les piscines publiques. Rapidement, la piscine privée émerge à son tour. La FPP a dévoilé les chiffres du marché de la piscine en 2021. Et le moindre que l’on puisse dire c’est que le secteur tire son épingle du jeu. Dans une économie marquée par les confinements, le ralentissement de l’activité, les restrictions et l’inflation, la piscine creusée se porte bien. Elle se porte même très bien. Le marché de la piscine en 2021 en quelques chiffres clés, c’est :

  • + 35,5 % de piscines vendues ;
  • + 40,5 % de chiffre d’affaires ;
  • + 10 % de devis réalisés.

 

On remarque que le nombre de constructions évolue plus vite que le nombre de devis. C’est donc que les Français semblent de plus en plus décidés à céder à l’appel de la piscine privée. Les nouvelles tendances, comme la mini-piscine, aident à convaincre des consommateurs autrefois limités par leurs contraintes. En 2021, plus de 90 000 bassins enterrés se sont ajoutés au parc existant. La France a ainsi franchi le seuil symbolique des 3.2 millions de piscines dont 50 % de piscines enterrées ! Les entreprises font face à des difficultés d’approvisionnement et de recrutement ainsi qu’à une flambée des coûts de matériaux, sans parler de l’énergie. Pourtant, les Français restent confiants. Le contexte sanitaire a limité les possibilités de voyage et de loisirs et divertissements en extérieur. Les ménages se sont concentrés sur le bien-être à domicile. Pour le marché de la piscine, les résultats sont là, et ils sont positifs. Alors, qu’en sera-t-il en 2022 ?

 

Quelles tendances pour le marché de la piscine en 2022 ?

 

Le marché de la piscine en 2022 est marqué par une tendance : celle de la mini-piscine. Un choix plus petit, moins énergivore et donc moins onéreux. Toujours selon la FPP, les dimensions moyennes d’un bassin sont passées de 72 m² à 32 m² en quarante ans. Niveau profondeur, on est passé d’une moyenne d’1,80 mètre à 1,40 mètre. La croissance du parc de piscines va se poursuivre en 2022. Aujourd’hui, posséder son propre bassin creusé chez soi n’est plus réservé aux riches. Les Français continuent plus que jamais de rêver à une piscine à domicile. Selon une étude menée auprès de 1000 propriétaires d’une maison individuelle avec jardin pour Piscines Magiline, 7% d’entre eux souhaitent construire une piscine en 2022. Autre valeur intéressante tirée de cette étude est que 25% d’entre eux souhaitent le faire d’ici les prochaines années (2 à 3 ans).

 

Si le marché du neuf se porte bien, il faut aussi mentionner celui de la rénovation. Il faut revenir en arrière pour comprendre ce phénomène : le marché de la piscine privée a connu un boom incroyable en 2004 et 2007, naturellement le parc de piscines construites il y a 15 à 18 ans est donc très important avec de nombreuses rénovations potentielles à réaliser. Les chantiers de rénovation se multiplient un peu partout pour représenter jusqu’à un quart de l’activité des piscinistes en France. Les propriétaires d’installations vieillissantes veulent profiter des dernières innovations. Parfois, investir dans la rénovation reste le meilleur moyen de faire des économies. Un phénomène économique qui va de pair avec la conscience écologique. Le marché actuel reflète des consommateurs plus responsables et soucieux de leur impact sur l’environnement. Du système de chauffage au traitement de l’eau, le nettoyage et l’éclairage LED, les équipements de piscine se modernisent. Pour le bien des Français et de la planète. Autre phénomène en plein essor qui bouleverse le secteur : les piscines connectées. Elles permettent une gestion automatisée et en temps réel du bassin, grâce à des capteurs, des boîtiers et des applications sur smartphone. En 2022, la piscine creusée entre dans une nouvelle ère.

 

 

Marché de la piscine : quelle est la suite pour 2023 ?

 

Si 2022 s’inscrit dans la continuité de 2021, année record, tout porte à croire que 2023 continuera sur cette lancée. La tendance de la mini-piscine va se confirmer. La FPP estime déjà que d’ici 2025, la profondeur moyenne d’un bassin pourrait atteindre 1,30 mètre pour des dimensions de 7 x 3 mètres. Le marché est porteur, et la croissance va se poursuivre. À condition que les piscinistes restent à l’écoute de leurs clients et capables de s’adapter. Les évolutions sont de plus en plus rapides. Seuls les professionnels les plus flexibles sauront se différencier.

 

Comme sur beaucoup d’autres marchés autres que la piscine, les segments en hausse sont l’entrée et le haut de gamme. Avec des prix attractifs, le segment bas du marché est tiré par les offres sur les piscines coque. Pour ce qui est du haut de gamme, le marché se tend vers des piscines personnalisées (formes du bassin, escaliers, revêtement) et ultras équipées (traitement automatique de l’eau, pompe à chaleur, fonction balnéo, volet immergé etc.) mais surtout avec des systèmes intelligents et connectés permettant de gérer tous les paramètres de la piscine et capables d’optimiser les consommations.

La question écologique, elle, risque de s’imposer à tous les acteurs, clients comme constructeurs. Ce qui conduit directement à la question de la durabilité, de l’entretien et de la rénovation. Dans les années à venir, le parc pourrait atteindre un seuil de saturation. Les piscinistes seront sans doute amenés à consacrer plus d’efforts sur la rénovation que sur la construction. Du relooking de bassin à l’amélioration énergétique, les opportunités sont multiples. En parallèle, on imagine déjà l’arrivée de nouvelles technologies, diagnostics anticipés des problèmes et suivi à distance pour mieux répondre à des besoins de plus en plus complexes. Les solutions d’automatisation vont se démocratiser. Il ne s’agit plus d’avoir une piscine, mais d’avoir la bonne piscine avec les bons équipements.

 

La météo en France n’est pas aussi favorable qu’en Espagne pour les piscines. Et pourtant, la FPP souligne que la France est le premier pays d’Europe quant au nombre de piscines et le deuxième au niveau mondial après les Etats-Unis. Il faut dire aussi que la France reste le principal pays touristique au monde. Les maisons de vacances se doivent aussi d’avoir leur piscine privée. Toutes nos régions ne bénéficient pas du même ensoleillement. Mais le climat économique, lui, est bel et bien propice aux piscinistes !

Partager ce contenu

Catégories

101 concessionnaires en france pour vous conseiller

Trouver votre pisciniste