L'index égalité Femmes - Hommes chez Piscines Magiline - Magiline
Catalogue gratuit
Index égalité homme-femme chez Piscines Magiline

L’index égalité Femmes – Hommes chez Piscines Magiline

L'INDEX ÉGALITÉ FEMMES - HOMMES

L’égalité entre les femmes et les hommes a fait l’objet d’un plan d’action global par le gouvernement.

 

En septembre 2018, des mesures législatives ont été adoptées en ce sens dans la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

 

Sous la forme d’une note sur 100, chaque entreprise de plus de 50 salariés doit calculer son index d’égalité entre les femmes et les hommes. Celui-ci se compose de quatre grands critères (cinq pour les entreprises de plus de 250 salariés) qui évaluent les inégalités entre les femmes et les hommes dans les entreprises.

 

Chaque année, les entreprises d’au moins 50 salariés sont dans l’obligation de calculer l’index de l’égalité femmes – hommes et rendre public le score obtenu. Dans le cas où ce score est inférieur à 75 sur 100, les entreprises disposent de trois ans pour se mettre en conformité, sous peine de sanctions financières.

 

En tant qu’entreprise de plus de 50 salariés, Piscines MAGILINE publie son index d’égalité professionnelle femmes – hommes.

Qu’est-ce que l’index égalité femmes – hommes ?

 

L’Index est noté sur 100 points. Il est calculé à partir de quatre indicateurs pour les entreprises de 50 à 250 salariés comme Piscines MAGILINE :

 

  • Indicateur 1 – La suppression des écarts de salaire entre les femmes et les hommes, à poste et tranche d’âge comparables

Index de 0 à 40 points. Il s’agit d’une obligation légale : « à travail de valeur égale, salaire égal » entre les femmes et les hommes. Pour avoir 40 points, l’entreprise doit atteindre 0% d’écart de salaire entre les femmes et les hommes à poste et tranche d’âge comparables.

 

  • Indicateur 2 – La même chance d’avoir une augmentation tant pour les femmes que pour les hommes

Index de 0 à 35 points. Le maximum de 35 points est accordé si l’entreprise a augmenté autant d’hommes que de femmes à 2% près ou à 2 personnes près.

 

  • Indicateur 3 – Le nombre de Salariées augmentées à leur retour de congé maternité

Index de 0 à 15 points. Depuis 2006, le rattrapage salarial des femmes de retour de congé maternité est obligatoire.

 

  • Indicateur 4 – La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations

Index de 0 à 10 points. L’objectif est d’assurer à tous les échelons hiérarchiques, et notamment aux postes de direction, une représentation plus équilibrée entre les femmes et les hommes.

Au titre de l’année 2022...

…les 4 indicateurs de Piscines Magiline ont été notés comme suit :

 

• Ecart de rémunération entre les femmes-hommes : 36/40
• Ecart de répartition des augmentations individuelles : 35/35
• Nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité : incalculable
• Parité parmi les 10 plus hautes rémunérations : 0/10

 

Alors où en est Piscines Magiline ? Notre score est de 84/100, nous devons encore progresser sur l’égalité d’accès aux plus fortes rémunérations pour les femmes, en les accompagnant, par exemple, vers les postes à responsabilités.

 

 

Indicateur 1 : L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes 36 points sur 40.

Objectifs de progression pour cet indicateur : réduire l’écart de rémunération entre les H & F notamment concernant les CSP Cadres & Ouvrier et poursuivre les recrutements (F) autant que possible dans la CSP Ouvrier.

 

Indicateur 2 : L’écart de taux d’augmentations individuelles de salaires entre les femmes et les hommes 35 points sur 35.

 

Indicateur 3 : Le pourcentage de salariées qui ont bénéficié d’une augmentation dans l’année suivant leur retour en congé maternité est incalculable. Nous n’avons pas eu de congé maternité en 2022.

 

Indicateur 4 : Nombre de salarié.e.s du sexe sous représenté parmi les 10 salarié.e.s ayant perçu les plus hautes rémunérations 0 points sur 10.

Objectifs de progression pour cet indicateur : continuer à recruter ou faire évoluer la rémunération d’au moins 2 femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations dans les 3 ans à venir.